Reviews

Barrage

Donc première partie de Barrage.

Grosse boîte, plein de matos, de plateaux, de meeples, de tuiles, de machinchoses, maman c’est quoi tout ça?

Jeu de pose d’ouvriers niveau expert “je te casse le cerveau”, on construit des barrages, des turbines, des centrales électriques dans les Alpes dans une dystopie après la Première Guerre Mondiale, on se tabasse les places, on gère les mouvements de l’eau dans les bassins du plateau principal, on engendre de la production pour valider des contrats (nerf de la guerre).

Super bon, mais frustraaaaant! On manque de tout, ressources, argent, places pour les ouvriers, les choix sont cruciaux et se paient cash.

Première partie donc pas assez de recul, mais les règles ne sont pas compliquées, mais il est très dur de gagner et d’avancer dans le jeu, c’est ultra tendu, moins casse tête que Brass Birmingham, mais plus difficile.

A refaire, purement génial (le mécanisme de la roue qui capture vos ressources pendant un temps est top), clairement pas pour les chochottes, super matos, vraiment vraiment super. :heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes::heart_eyes:

 

Avis de Krumpet

Première partie (de Barrage donc), c’est toujours laborieux pour moi les premières parties, mais j’ai gagné d’un point en pensant que je me ferais rouler dessus :joy:

J’arrive pas du tout à savoir qu’en penser surtout que c’est qu’au dernier tour qu’on a vérifier combien de thune on devait gagner et qu’on aurait probablement eu plus de liberté.

Je suis pas hyper fan d’asymétrie je crois, je pars du principe que c’est injuste, que le pouvoir de l’autre est forcément plus pété que le mien (alors que pas forcément, hein, mais ça me transforme en Caliméro reine de la mauvaise foi)

Ya un poil plus d’interaction que dans beaucoup de jeux de pose d’ouvrier, j’imagine qu’il peut y avoir des drames familiaux liés à ces interactions mais ça reste de la pose d’ouvrier assez classique et donc personne vient te faire la guerre ou te voler tes ressources (et ça je déteste dans les jeux, devoir gérer du conflit, du vol etc :scream: je crois que c’est pour ça que je joue plus à Scythe, ça me rend trop triste j’ai envie de rage quit)(surtout sur des jeux en longueur comme ça)

Les + :
J’ai bien aimé parce que j’aime bien la pose d’ouvrier mais ça m’a pas transcendé non plus , t’es un peu en rade de ressources mais ça va, ya de la tension sur le choix des actions, le fonctionnement de la roue pour récupérer ses ressources est bien pensée.

Les – :
Ca prend beaaaauuuucouuuuup de place sur la table ( et la mise en place est looongue), les illus me dégoutent (de loin ça allait mais de près ya des persos qui ont une peau de zombie ça me donne la nausée) et c’est pas du tout du tout du tout paritaire en terme de personnages (3 personnages féminins sur 11), ya zéro rangements dans la boîte par contre ils ont pris le temps de raconter une histoire en début de règles, de faire des meeples différents pour chaque perso etc. Je comprends pas trop les choix éditoriaux…

Avis de Milouch

Coté DA, c’est très cool, même si les illus auraient pu être plus belle dans cette veine diesel punk, les jetons en bois représentant les constructions sont particulièrement réussis (chaque civilisation à sa forme de barrage, d’usine…) les cartes sans êtres des chefs d’oeuvres retranscrivent bien l’ambiance, les différents plateaux sont agréable et claire, mention spéciale aux illustrations derrière les plateaux, c’est rien mais c’est toujours agréable et les plateaux sont creusés comme dans Scythe…

Comme @krumpy, je regrette l’absence de femme dans le jeu (3 perso féminin sur 11 c’est peu et pas a peine de parler d’historicité, le jeu assume clairement son coté rétro-futuriste donc bon….).

Coté Mécanique, c’est de la pose d’ouvrier avec beaucoup beaucoup de choix. Et donc, malgré le manque constant de ressource des 3 4 premiers tours, on a toujours le choix de ce qu’on peut jouer et ça c’est très agréable. Le système de ressource intermédiaire (de l’argent qui permet d’acheter les ressources pour construire les bâtiments) et vraiment bien foutue et la fameuse roue de construction (une roue où l’on pose ses ressources pour construire ses bâtiments avant que ses dernières ne reviennent au bout d’un certains temps) est vraiment cool. On passe son temps à calculer l’avancé de la roue en fonction des poses que l’on va faire pour optimiser l’achat de nouvelle ressource et ça j’adore !

Autres mécaniques que j’adore, le ruissellement de l’eau de la montagne. Ce ruissellement se transforme en cascade quand à partir d’une goutte d’eau posée on franchit plusieurs barrages pour atteindre pile le bassin que l’on voulait tout en pouvant générer des points au passage (le pouvoir de ma faction que de pouvoir génerer des points supplémentaire juste en faisant passer de l’eau à certains endroit). Bref, ça crée de la cascade d’action et beaucoup d’interactions entre les joueuses, on peut ainsi bloquer les bassins des autres avec des barrages très en amont dans la montagne…

Coté interactions. Pour moi, elle sont juste parfaites. On a l’interaction classique du jeu de pose d’ouvrier tout en ayant ce lieu de confrontation qu’est le plateau de pose centrale. Ça rend l’ensemble bien interactif (même à deux joueuses) tout en étant pas un jeu où l’on se tire trop la bourre.

Enfin, les persos ont des pouvoirs asymétriques et ça j’aime beaucoup, l’asymétrie est très bien dosée et donne un guide sur les stratégies possibles (tout en étant pas trop directive).

Bref, pour moi c’est un grand jeu !

Enfin spécialement pour ViewtifulVik, la comparaison BARRAGE / BRASS.

Ce sont deux excellent jeux, ça c’est sur, certaines de leurs mécaniques se recoupent :

  • plateaux joueurs d’où l’on prend des constructions pour les jouer sur le plateau centrale
  • un système avec uniquement deux ressources pour construire…
  • de l’interactions mais néanmoins limitée

 

Pour moi, Barrage a cet effet cascade que j’adore et qu’on ne retrouve pas vraiment dans Brass, on pourrait comparer la gestion de l’eau de barrage à celle des canaux de Brass, mais ça ne serait pas rendre justice à la mécanique de l’eau qui est très tactique et créer bien plus de combo que les canaux qui eux servent plus à explorer la map et comme connecteurs pour marquer des points.

Je dirais que dans Barrage j’ai l’impression de construire un monde à partir de rien alors que dans Brass, je découvre / améliore un monde déjà existant avec ses propres réseaux. Ce sont deux sensations de jeux différentes. Mais je ne saurait départager entre les deux.

Avis de Pragma

Voila, voila mon retour sur Barrage. :droplet::droplet::droplet: Pour ceux qui ne souhaitent pas tout lire, je résumerais ainsi : j’ai envie de faire une nouvelle partie, et même, j’ai hâte de faire une nouvelle partie. En résumé : il s’agit de construire des barrages pour y retenir de l’eau, des conduites pour amener l’eau et des centrales pour produire de l’énergie, pour en final cumuler des points de victoire. On place ses ingénieurs sur des actions pour la construction, la production d’énergie, et bien d’autres choses.
 
:droplet: Le matériel : Il y a profusion ! La boite pèse 2,7 kg quand même. Douze planches à dépuncher + le plateau central + le plateau des actions + le plateau de l’énergie + le petit plateau des brevets + les 4 plateaux individuels + les 4 roues de construction + les plateaux ingénieurs + des meeples tout plein, dont les petites gouttes d’eau. Pour chaque pays, non seulement la couleur est différente, mais les formes des barrages, des conduites et des ingénieurs sont aussi différentes. Tout cela est très agréable à manipuler. J’avais un peu peur du design assez sombre des plateaux (tout marron foncé) mais ça colle bien au thème industriel. Les plateaux des actions et le central avec les cours d’eau sont bien lisibles. Bon, au niveau du design, ça colle bien au thème et ça aide à l’immersion.

Avis de Seb

Nous avons enfin jouer à Barrage !!!

Alors, c’est une très très grosse claque.

Je commence par les petits points négatifs car je préfère rester sur le positif. Alors pour commencer la mise en place est… longue. Cependant, même si il y a beaucoup de matériel (prévoir une très grande table), celui-ci est vraiment de qualité. Deuxième point à ne pas négliger : il faut tout de même pas mal de temps pour assimiler les règles. (Certaines tuiles ne sont de plus pas d’une clarté limpide et je remercie @Scadima qui a eu la gentillesse d’éclaircir certains points sur #:scroll:la-règle-est-pas-claire)

Le thème :
Vous incarnerez le PDG d’une société produisant de l’électricité au sein des Alpes françaises pendant l’entre-deux guerres. Il faut construire des barrages, des conduites et des centrales afin d’utiliser l’eau stockée et ainsi, produire de l’énergie et remplir des contrats.

Le jeu :
Les ressources pour construire tout cela (excavatrices, bétonnières, argent) sont très limitées et chaque joueurs manquent de tout constamment pour effectuer ses constructions et produire de l’énergie. Cela engendre une grosse frustration et oblige chacun et chacune à choisir ses actions aux mieux. Celles-ci sont de plus très concurrentielles et il y a une très grosse interactions entre les joueuses/joueurs.

Les plateaux “sociétés” associés aux tuiles “directeurs” de façons aléatoire donne au jeu une très grosses rejouabilité. (Tous ces plateaux étant différents, il y a une asymétrie entre les joueurs/joueuses que j’ai beaucoup aimé).

Énormément d’interaction donc, tant sur le plateau principal que sur le plateau “administration”. Si on ajoute à cela de la stratégie et de l’anticipation vous avez avec Barrage un jeu que nous avons trouvé… génial !!! Un must pour nous.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *