Reviews

Dinogenics

Petit retour sur Dinogenics. J’avais un peu peur du côté aléatoire, dans un jeu de pose d’ouvrier et d’optimisation, mais au final, ça passe bien ! Une super expérience.

:gem: Matos et esthétique : Le grand plateau central est bien fichu, avec un grand décor et les différents emplacements d’actions. Les plateaux joueurs sont tout aussi qualitatifs, avec des emplacements pour les cubes. Les meeples dinos sont trop stylés. :heart_eyes:
 
Bon, j'ai pas gagné avec ce parc...

Allez, pour être critique, ça manque un poil de place pour poser certaines cartes sur le plateau central. Au-delà de ça, franchement, c’est vraiment du beau matériel avec des belles illustrations. :thumbsup:

:gear: Thème et mécaniques : Rien de bien original, chaque joueur doit gérer son parc pour attirer le plus de visiteurs, faire de la THUNE et engranger les PV tout en évitant que les bestioles s’échappent et bouffent tout le monde.

On est essentiellement sur de la pose d’ouvrier classique, avec une composante de gestion de main, car le but sera de faire des combinaisons de cartes pour créer des dinosaures. Il y aura évidemment la gestion de son parc, avec la construction d’enclos, de bâtiments spéciaux, etc.

Je retiendrai principalement que le jeu fait admirablement bien coller la mécanique à la thématique. :thumbsup: Par exemple, on gagne de l’argent au début de son tour, au moment où on accueille les visiteurs (ils payent à l’entrée), et on gagne des points de victoire à la fin, quand ils repartent (si ils repartent…). C’est tout bête, mais tout le jeu est dans ce goût. Presque tout est logique, intuitif, et s’enchaîne bien. On aura quand même quelques points d’ombres qui prêteront à débats et qui nécessiteront d’avoir le livret à portée de main, mais rien de dramatique.

 

La vraie spécificité du jeu réside dans la présence d’un aléatoire. D’une part, des cartes évènements apparaîtront à chaque tour et apporteront leur lot de positif ou de négatif. Mais la carte du prochain tour est connue à l’avance, on peut donc se préparer et ce n’est pas dérangeant.

D’autre part, les dinos puissants sont les gros carnivores, qu’il faut nourrir. En cas de manque, pas de perte de PV, mais un dé est lancé pour savoir si la bestiole détruit quelque chose ou si rien ne se passe. Là non plus, cet aléatoire n’est pas trop dérangeant, dans la mesure où il est évitable si le parc est bien géré. Dans notre partie à trois, un seul dé a été lancé de toute la partie. Aucun joueur n’a pris de vrais risques.

:brain: Ressenti global et conclusion : Un jeu de pose d’ouvrier qui apporte quelque chose de frais, sans pour autant dénaturer ce qui fait le sel de ce genre de jeu. Les grands amateurs du genre trouveront peut-être Dinogenics un peu basique et manquant de profondeur (ce qui n’est pas faux… :no_mouth: ). Mais on se prend clairement au jeu, et la touche de fun générale est très agréable.

Il reste quand même que le jeu est plutôt long (2h à 3 joueurs) et que les retours à la règle sont nombreux. L’iconographie est parfois compliquée à comprendre et certains détails ne sont pas faciles à appréhender. On n’est donc pas dans un jeu pour experts, mais pas non plus sur une porte d’entrée comme Little Town, par exemple. C’est un gros jeu, mais quand même fun, thématique, qui demande à la fois rigueur et lâcher prise. Mais le mélange marche bien. :hugging:

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *