Reviews

Great Western Trail

Avis du Baron Zilord

Première partie de Great Western Trail hier…

La tête de Madame en voyant le plateau central et les plateaux personnels blindés d’icônes, de symboles et de jetons, assez inquiète du bazar étalé, je lui ai fait grâce de lui catapulter les règles ce vendredi soir, fatigue de la semaine oblige, et le dernier jeu subi étant Brass Birmingham, mollo quoi.

Après deux tours de chauffe assez tièdes, car j’ai décidé de la lancer avec le minimum de règles pour expliquer au fur et à mesure, le jeu se met en branle…

Jeu de pose d'(un) ouvrier, de tuiles bâtiments à la Caylus, et un peu de deck building pour gérer une main de troupeau de vaches, on parcourt une partie des Etats Unis du Far West pour aller vendre son troupeau à Kansas City, ramasser du flouze, marquer des points en expédiant son cheptel dans différentes villes, embaucher des cowboys, charpentiers et ingénieurs, et zou retour à la case départ pour un nouveau voyage. Ceci à peu près 7 fois.

Bon, ça paraît linéaire, limite répétitif…

Eh bien mazette, quel chef d’œuvre ! C’est passionnant ce truc ! Plein plein pleeeeeeein de choses à faire, des actions variées, on a toujours le choix, le hasard est quasi absent (sauf pour le tirage des cartes), ça se déroule très bien une fois qu’on a compris et maîtrisé l’iconographie. Il faut dire que tout est expliqué et résumé sur les plateaux, ce qui les rend un brin chargés… :grin:

La partie a duré 2h30, Madame a vite compris les mécaniques, a comboté dans tous les sens pour faire avancer sa locomotive (indispensable pour pouvoir livrer son troupeau dans les villes les plus rentables, et gagner de précieux points bonus en améliorant les gares), et m’a explosé en fin de partie, traînant au départ sur la piste pour ramasser peu à peu de l’argent, pour me doubler à la fin pour sonner le tocsin de fin de partie. 113 à 86. Ouille. Mais que c’était bien. :heart_eyes:

J’ai omis que l’on pouvait également gagner des points avec des cartes objectifs, en enlevant des tuiles danger et des tuiles tipis (on commerce avec les Indiens quoi) du parcours, on a plein de manières de scorer, une salade de points de premier ordre en fin de game, ce qui nous oblige à varier nos stratégies et ne pas axer son jeu sur une seule mécanique, sinon c’est la catastrophe assurée.

Bref, Great Western Trail mérite pleinement son aura de super jeu, merci à Simon de me l’avoir conseillé il y a quelque temps, je l’ai gardé en post it depuis. :wink: Vivement l’extension, vivement d’autres parties, c’est du grand art.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *