Reviews

I am a banana

Avis d'Ezekiel

Ce week-end, on a pu tester I am a banana. Jeu d’ambiance et de mimes, qui est bien plus subtil et compliqué qu’il n’y paraît ! :dizzy_face: Nous avons joué à 6, ce qui m’a paru être une bonne configuration.

:gear: Fonctionnement : Tous les joueurs, sauf un, vont recevoir un numéro qui correspondra à une des cartes images sur la table. Ce seront les patients fous. L’un sera une montre, un autre un vélo, ou du maquillage ou d’autres concepts loufoques… On regrettera quand même le peu de cartes images. Mêmes si elles sont recto verso, en une grosse heure de jeu, on a déjà quasiment fait le tour. :pensive: Personne ne connaît les rôles des autres, et le cœur du jeu sera justement de les deviner. Les patients jouent ensemble pour deviner les folies des uns et des autres.

Mais le joueur qui n’a pas reçu de numéro sera le docteur, et jouera contre les autres ! (il est connu et identifiable avec une magnifique paire de lunette en carton :thumbsup: ) Son rôle sera de trouver les folies des patients. Tout le sel sera de faire des mimes discrets mais explicites, et de noyer le tout dans des faux mimes pour essayer de perdre le docteur.

Le temps est limité par un sablier. Pendant de temps, les patients font leurs mimes tous en même temps (bordel garanti) et le docteur observe, essaye d’avoir les yeux partout. Tous les joueurs ont des cartes numérotées qu’ils attribueront en même temps aux autres, en essayant de tomber juste.

:thought_balloon: Ressenti : Le résultat est extrêmement drôle, mais aussi terriblement épuisant. Être le docteur est très stressant, et demande une concentration à toute épreuve. Ca ne plaira clairement pas à tout le monde. Le rôle du patient est plus calme, même si la pression monte quand le docteur nous regarde en plissant les yeux, d’un air de « Fais pas le malin, je vais te griller, toi. :rage: ».

Patient ou Docteur, le jeu s’avère très difficile. Il est facile de se laisser noyer sous les informations et de perdre le fil. Impossible de raccrocher les wagons, il faut attendre la prochaine partie. (elles sont courtes) Il faudra également veiller à la disposition des joueurs autour de la table. Il pourra être judicieux de désigner une place où le docteur aura une bonne vision des autres joueurs, et où tous les futurs docteurs s’assiéront, afin d’avoir les mêmes chances que les précédents.

Il est aussi facile de se noyer sous le nombre de choses à faire en parallèle, en particulier pour les patients. Il faut mimer, mais en surveillant le docteur pour ne pas se faire griller, mais aussi observer tous les autres joueurs pour deviner leur folie, leur attribuer des cartes, se souvenir quel numéro a été donné à qui, au cas où on se rende compte qu’on s’est trompé…

:star: Conclusion : L’idée de base est très bonne, et le jeu s’avère plaisant de manière générale. Le côté épuisant du jeu n’empêche pas de s’amuser, et quelques parties feront toujours mouche. On y passera cependant pas 2h. Comme tous les jeux de cette catégorie, il est possible de compter les points, mais on se contentera de simplement regarder qui a gagné, docteur ou patients. Et même ça, à la limite, on s’en ficherait presque.

Il est également possible d’adapter la façon de jouer en fonction des joueurs, de leur âge, de leur capacité… Varier le temps de mime, différer les votes à la fin du sablier, modifier la position des joueurs, mettre deux docteurs plutôt qu’un seul, faire des votes oraux plutôt qu’avec les cartes… C’est un très bon point.

Si vous aimez les jeux de mimes, les situations loufoques et que vous avez de l’énergie à revendre. Allez-y, ça vaut le détour ! Si vous cherchez UN jeu d’ambiance à ressortir à toutes vos soirées, passez votre chemin et allez voir du côté de Top Ten, par exemple. :thumbsup:

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *