Reviews

Les Châteaux de Bourgogne

Avis de Baron

Deuxième partie de Châteaux de Bourgogne Deluxe (lol) Édition hier soir (non pas ce matin faut pas stresser non plus ^^)

Vénérable ancien (2011 déjà) du jeu de gestion construction à dès par Stefan Feld, dont j’apprécie les créations, même si certaines sont indigestes et/ou redondantes niveau mécaniques. Les Châteaux de Bourgogne est semble t’il l’un ou sinon son meilleur jeu…

On construit là son domaine de noble du XVeme siècle sur son plateau perso avec des tuiles de différents bâtiments (avec pouvoirs et bonus à la pose) qu’on achète sur un plateau central avec des dès.

2 dès, donc 2 actions parmi 4 à chaque tour, soit acheter une tuile, poser une tuile, vendre des marchandises, et acquérir deux ouvriers pour varier les résultats de ses dés.

C’est tout ?
Oui, et le premier joueur lance un dé pour indiquer quelle case de nombre accueillera une marchandise par tour, qu’on pourra acquérir plus tard pour revendre.

Et oui c’est tout.
Et mazeeeeeette, faire un jeu profond comme ça avec plein de choix et de décisions assez cruciales, avec des règles aussi simples c’est assez renversant !

Il va falloir vraiment jongler avec les 4 actions possibles, les tuiles à poser, dans quel ordre, quels bonus et bâtiments privilégier, car beaucoup beaucoup de manières de scorer, et on ne pourra pas tout faire, les 25 tours de jeu passent vite, les dès peuvent être très capricieux, mais il y a toujours manière de s’en sortir. C’est bluffant.

Madame La Baronne 👸, fidèle à sa réputation de rouleau compresseur du jeu de gestion, a multiplié les combos de poses de tuiles avec les effets adéquats, en plus d’avoir été première joueuse quasi tout le long de la partie (car oui une mécanique permet de passer en tête du jeu, y a pas de tour de table), j’ai manqué de clairvoyance et de vue d’ensemble ce qui m’a fait perdre beaucoup de tours à préparer des coups au lieu de scorer. Mais la maîtrise va venir, le nombre de plateaux persos promet une belle rejouabilité.

Un petit défaut quand même, les dessins et icônes sur les tuiles sont vraiment petits, y a de quoi se casser les yeux lors des premières parties, après l’habitude aidera.

L’édition sans être sensationnelle, est bien agréable et colorée, très eurogame à l’ancienne mais ça passe très bien pour moi (je kiffe le look d’Orléans après tout)… ^^

Bref. Super jeu, super mécanique, profond sans être compliqué, simple mais dur à maîtriser, Châteaux de Bourgogne est un must. :heart_eyes: :heart_eyes: :heart_eyes: :heart_eyes:

Avis d'Ezekiel

Les Châteaux de Bourgogne sont un grand classique du monde du ludique. Après avoir testé la vieille version il y a quelques années, je me suis procuré la nouvelle boîte Deluxe magnifique, avec tout son lot d’extension et nouveaux modes de jeux. Ainsi qu’une nouvelle esthétique que je préfère à l’ancienne. (désolé mais comme ça c’est dit et on n’en parle plus :triumph:)

Ancienne édition...
...nouvelle édition !

A quatre joueurs (dont deux qui découvraient), nous avons d’abord fait une partie standard. L’élégance et l’efficacité de ce jeu m’étonneront toujours. L’explication des règles a fait peur aux deux nouveaux joueurs, mais après 2 tours de jeu, les yeux se sont illuminés et ça a commencé à comboter bien comme il faut. :sunglasses: La partie de 2h est passée toute seule et ils se sont bien débrouillés.

J’adore comme la complexité arrive sans avoir besoin de surcouches, de règles particulières, d’exceptions, d’asymétrie ou de je ne sais quoi d’autre. Non. Tu as tes 2 dés. Plein de possibilités. Fais ce qu’il te plaît. Ca donne l’impression d’inventer des manières de jouer à chaque partie. Ca c’est la classe, dans un jeu. :thumbsup:

Bref, emballés par cette première partie, on en discute un peu et on propose le lendemain une partie avec les plateaux spéciaux, permettant de jouer à 2 vs 2. Je ne m’attendais pas à grand-chose de plus par rapport au jeu standard… Quelle erreur ! 😀

Le jeu n’est pas bouleversé ni révolutionné. Les sous, les ouvriers et les marchandises sont communs. Le plateau joueur est également commun, constitué de deux hexagones collés ensemble.

La taille des plateaux joueurs impressionne un peu au début...

Le vrai changement viendra de la gestion des zones tampons pour la construction de bâtiments. Deux emplacements pour chaque joueur, qui ne sont pas communs, et deux autres emplacements centraux, communs. Il va donc falloir bien communiquer et avoir une vraie vision d’ensemble pour ne pas faire des doublons ou des constructions avec un mauvais timing !!

Les bonus des tuiles jaunes sont aussi communs, donc les combos sont beaucoup plus fréquents. On peut vraiment faire BEAUCOUP de choses. C’est vraiment excellent, et ça rend le jeu encore plus passionnant. :heart_eyes: …Mais à un certain prix, qui pourra en déranger certains : la durée de la partie.

En effet, la partie est énormément rallongée, car les tours s’enchaînent moins vite. Et oui, il faut bien communiquer et se mettre d’accord ! D’une durée de 2h, on est donc passé à plus de 3h. Sachant que dans les 2h de la première partie, on a quand même eu un temps de démarrage et d’apprentissage du jeu.

On peut donc dire sans trop se tromper que passer de 1v1v1v1 à 2v2, dans les mêmes conditions, ça double la durée de la partie. Ca ne nous a pas dérangé et on a pas vu passer les 3h de jeu, mais bon… :upside_down:

Ca ne nous empêchera pas d’en refaire, en ajoutant les nouvelles extensions et en testant les autres plateaux 2v2 !! :smiling_face_with_3_hearts:

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *