Reviews

Mariposas

Avis d'Orel

Testé hier, à 4, avec des non joueurs principalement : Mariposas

J’ai craqué à cause de la beauté du jeu et parce que la règle n’avait pas l’air si compliquée. En effet, la règle est facile à comprendre, clair, quelques vérifications au cours du jeu mais parce que c’était la 1ere partie et pour être sûr mais ça va.

L’installation peut faire peur (1 grand plateau, 1 autre un peu plus petit et plusieurs paquets de cartes à installer + plein de fleurs) Ça peut faire peur mais une fois dedans on est bien.

On incarne des papillons, on fait 15 tours de jeux (3 saisons de 4, 5 puis 6 tours) et tout ce qu’on a à faire c’est :

1. utiliser une carte pour déplacer 1 ou plusieurs papillons.
2. Ramasser une fleur ou une carte
3. Faire évoluer son papillon (on a 1 seul papillon niveau 1 au départ et après il faut en avoir plus et de niveau supplémentaire car le niveau 1 meurt à la fin du printemps, le 2 à la fin de l’été, etc.

A la fin de chaque saison on score. Ce qui va déterminer les points est la position et le nombre de papillons. Donc on doit “simplement” optimiser nos déplacements pour collecter ce qu’il faut et être au bon endroit quand il me faut. C’est donc une mécanique simple (même si tout le monde n’a pas bien saisi car il faut savoir se projeter, pourquoi faire ça et quand, etc.)

J’ai bien aimé malgré le temps de jeu (60min annoncé à on était facilement à ça avec l’explication en plus). Le point faible “principal” pour moi est la non-intéraction. Chacun joue dans son coin et on ne peut bloquer personne. Mais comme 1 tour est rapide finalement on n’est pas à jouer 1 carte et la personne à côté à combotter 8 cartes. On est tous à avancer tranquillement, et voir le scoring progresser après chaque saison (on compte les points à chaque fin de saison et des papillons meurent…). Puis on continue.

Pas déçu pour ma part mais je ne sais s’il va être facile à sortir par rapport à sa durée et son gabarit.

Avis de Chrys

Jeu accessible et agréable. Un jeu sans interaction mais pas sans intérêt. Déjà, ce jeu ma appris des choses. Ensuite, l’allure simplisime du jeu cache de la stratégie… Objectifs communs à tous en fonction de la saison, développement de nos monarques, optimisation de déplacements et liberté de choix. Le jeu fait transpirer le thème.

Simple, élégant, familial et stratégique. J’ai beaucoup apprécié. C’est un jeu a conseiller pour ceux qui aiment la compétition sans avoir a pourrir l’autre.

Avis de Krumpy

Wow, quelle claque, je me suis laissée avoir par mes propres clichés “ça parle de papillon, ça va être du jeu familial, voir intermédiaire”, ça plus le fait que c’est la même autrice que wingspan qui est certes un très beau et bon jeu mais pas hyper intense. Je me suis dit qu’on allait faire une course de papillons et gérer des pollen tranquillement. Pas du tout :rofl: C’est hyper calculatoire, les objectifs m’ont paru très durs à obtenir, c’est tendu, j’ai vu Milouch partir dans de la lenteur de jeu intense alors qu’on est des joueuses très rapides en temps normal. Forcément le matériel est sublime mais en une partie et demie j’ai pas eu le temps d’en profiter – trop prise dans le calcul des pollens dont j’avais besoin, de l’avancée des objectifs etc.

En terme de calcul c’est comparable à un Brass Birmingham pour moi – avec un graphisme à l’opposé (et encore moins d’interactions mais encore une fois pour moi c’est loin d’être un frein pour moi)

Bref : c’est un ovni ludique pour moi ce choix de difficulté associé à un thème aussi léger

Avis de Milouch

Au matin (bon j’avoue, c’était l’après-midi, on s’est levé tard…), nous nous élançons face au premier jeu de la journée, des milliers de papillon de lumière voletait autours de lui : Mariposa
 
C’est un jeu magnifique. Son esthétique est incroyable (un peu comme wingspan) avec un coté très nouvelle Angleterre dans les illustrations qui me parle pas mal. Coté mécanique, c’est du jeu très tactique. Il faut optimiser le déplacement des papillons d’un bout à l’autre des états unis pour réussir des objectif très très tendus en essayant de récolter des fleurs pour faire éclore de nouveau papillon… Tout ça couplé avec un système de bonus supplémentaires… Et cerise sur le pollen, il faut faire revenir ses papillons de plus hautes générations à la fin de la partie (pour finaliser le processus de migrations). Et pour réaliser tous ça, seulement deux cartes de déplacement différentes par tours… C’est stratégique, pas du tout dédié à une cible familiale comme son thème pourrais le faire penser, on réfléchis beaucoup, on calcule des coups à l’avance… Bref pour l’instant, je pense que je le préfère à Wingspan tant pour sa mécanique dure et calculatoire que pour sa DA renversante et son thème et pour le coup très présent dans la mécanique, le fait de réaliser la migration des papillons se sent vraiment…
 
 

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *