Reviews

Quantum

Avis d'Ezekiel

Petit retour sur Quantum, un jeu de tactique/conquête de 2013 que certains connaissent sûrement sur BGA. Je n’en attendais rien du tout, je suis très agréablement surpris de notre première partie ! On y a joué à 2.

Première chose, à l’ouverture de la boîte, des grands plateaux joueurs en carton très épais, des belles tuiles tout aussi qualitatives, et des magnifiques dés polis/sablés d’une taille… conséquente ! :thumbsup: Je crois qu’ils ressemblent à ceux de King of Tokyo Dark Edition. Du beau matériel très agréable à manipuler. Petit bémol sur les cartes qui sont en revanche très fines et semblent fragiles. Mais on ne les manipule que très peu, donc ce n’est pas un problème.

La qualité se ressent sur le prix, avec un peu plus de 40€ neuf. Un peu cher vu le peu de matériel au final. On aurait sûrement pu descendre en dessous de 30€ avec des plateaux en carton fin et des dés standards, mais à mon avis l’expérience aurait été différente ! Bref.

Quantum est donc un jeu de stratégie/tactique/conquête, où on va déplacer nos vaisseaux sur le plateau fabriqué de plusieurs tuiles planètes, dans le but de conquérir ces planètes plus vite que les autres, en mettant en orbite les bons vaisseaux. Quand on a atteint le quota de planètes, c’est gagné. A son tour, on aura un pool d’actions, avec lesquelles on pourra conquérir, se déplacer, déployer, gagner des cartes etc etc. Il faudra optimiser tout ça pour arriver à ses fins.

Du joli matériel, sobre mais efficace, qu'on a plaisir à manipuler.

Je vous passe le blabla du background, transformation quantique etc, :yawning_face: mais il est possible de transformer un vaisseau en un autre, en relançant le dé représentant ce vaisseau. Plus le chiffre est fort (6), plus le vaisseau est rapide mais faible au combat. Un éclaireur, quoi. Plus le chiffre est faible (1), plus le vaisseau est lent, mais plus il est costaud. L’étoile de la Mort, quoi. On peut donc tout à fait traverser la map avec un éclaireur ultra rapide, puis lancer le dé pour le transformer en autre chose (surprise !). Chaque vaisseau a également un pouvoir spécial gratuit.

Les combats sont également à base de lancers de dés. Il faut faire le résultat le plus faible possible en additionnant le dé + le n° du vaisseau. Etoile de la mort = 1 et éclaireur tout fragile = 6, vous avez compris. Il est possible de conquérir des planètes en combattant ! Donc plusieurs axes stratégiques sont possibles. D’autant plus que l’avantage est à l’attaquant. :smiling_imp:

Le jeu comporte donc une grosse part de hasard avec tous ces lancés de dés, ce n’est donc pas un vrai jeu abstrait de stratégie, mais les possibilités sont nombreuses et ce hasard est tout de même bien maîtrisable. Ce n’est pas trop frustrant, à mon sens, c’est même plutôt amusant car cela provoque de gros retournements de situation ! :smirk:

Des cartes de pouvoirs et d’actions viennent également contrebalancer le hasard. Vaisseaux supplémentaires, relance de dés, somme de dés plus flexibles, capacités en plus, bref, yen a pas mal et on ne fait largement pas le tour du paquet.

Pour conclure, c’est un jeu assez court (30min à 2), et qui fonctionne vraiment bien. :thumbsup: Malgré le hasard qui apporte forcément un peu de chaos, le fonctionnement est plutôt subtil, car les possibilités sont nombreuses, et pas évidentes à départager. A part pour les combats où il faut serrer un peu les fesses, le hasard se maîtrise et n’est pas (trop) frustrant. Les sensations de jeu sont à comparer à Champ d’Honneur ou Santorini. Epuré, on calcule un peu ses coups, on cherche à deviner ce que l’adversaire va faire…

Pour cette raison, deux joueurs semble être la meilleure configuration. Je n’en ai pas testé d’autre, et BGG n’est pas d’accord avec moi (best : 4 players), :laughing: il faudra donc que je teste pour voir !

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *