Reviews

Watergate

Avis de Shakah

Ce week-end, nous avons joué à pas mal de jeux en famille. Je me suis exprimé sur Quetzal et là je vais changer de registre en parlant de Watergate.

Nb de joueur: 2 joueurs
A partir de: 12 ans
Temps: 45 min
Type: Jeu de cartes asymétrique
But: 2 camps s’affrontent avec chacun un objectif différent.
        Camp “Rédacteur”: qui veut faire éclater le scandale au grand jour
        Camp “Nixon”: qui doit faire en sorte que cela reste confidentiel
Comment:
        “Rédacteur”: En reliant 2 témoins à Nixon par un chemin de preuves sur la piste d’enquête.
        “Nixon”: Obtenir 5 points d’Opinion ou vider la réserve de points d’Opinion.

Matériel: Un plateau dépliant, robuste, représentant un tableau d’enquête avec des fils rouges reliant des épingles, et sur le coté une piste numérotée de 5 à 0 à 5 (une zone 0 commun, allant jusqu’à 5 pour chaque camp). Derrière ce plateau, on retrouve une illustration agrandie de celle du couvercle, qui expirme le sérieux de ce scandale de l’époque.

Des grandes cartes toilées, des jetons “Preuve” et “Témoin” en cartons épais et des gros marqueurs “Opinion” et “Initiative” en bois … que du costaud. Une bourse en toile fine, satinée noire, permet de stocker les jetons “Preuves”, ce qui fait qu’il n’y a qu’un seul sachet plastique pour les marqueurs.

Globalement, il n’y a pas énormément de vide, car la boite est ajusté aux dimensions du plateau. Et puis, c’est édité par Iello, qui a tendance à standardiser les formats des boîtes.

Mécaniques: Les cartes peuvent être utilisées soit pour leurs effets, soit pour faire avancer un élément du coté de sa piste numéroté. De cette manière on peut faire avancer soit le marqueur “Opinion”, soit le marqueur “Initiative”, soit les jetons “Preuve”.

Les 2 camps ont des cartes évènements qui font avancer ou ralentir l’enquête selon le camp.

Exemple: Les cartes évènements du Rédacteur peuvent faire apparaitre les “Témoins” sur le tableau d’enquête, alors que les cartes de Nixon les feront plutôt disparaitre, avant qu’ils ne soient affichés. Pour les 2 camps, lorsque l’effet de l’évènement est appliqué, elles sont retirées de la partie.

Nixon possède des cartes “Conspirateur”, qui sont principalement là pour saboter l’enquête du Rédacteur. Contrairement aux cartes “Evènement”, les cartes “Conspirateur” sont réutilisables.

Le Rédacteur possède des cartes “Journaliste” qui boostent l’enquête ou bloquent l’action des “Conspirateur” … réutilisable également.

Lorsque les Joueurs ont vidé leurs mains, chacun regarde sa piste numérotée et applique le résultat. Le marqueur “Opinion” se place sur la carte spécifique du Joueur, les “Preuve” sont placées sur le tableau d’enquête (visibles pour le Rédacteur et cachées pour Nixon). Puis les joueurs piochent de nouvelles cartes. Ils continuent jusqu’à ce qu’un objectif soit accompli en 1er.

Avis: Ce jeu est compliqué à première vue, mais le 3/4 de la mécanique vient des cartes à lire. Les effets de certaines, permettent de sacrés rebondissements. Il faut trouver un juste milieu entre, l’utilisation des cartes pour faire avancer les éléments sur la piste, et le sacrifice pour booster son jeu. Concernant l’équilibre du jeu, je n’ai pas eu l’impression qu’un camp soit plus fort que l’autre. J’ai perdu … je pense avoir mal géré mes actions de cartes, quand mon adversaire sacrifiait et boostait son jeu à tout bout de champs.

Pour finir, Watergate est un bon jeu de duel. Le fait qu’il impose reflexion et anticipation, le rend très appréciable. Je ne pense pas qu’on le sortira souvent, mais de temps en temps… c’est une certitude.

 

 

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *